Spéculation

Plaidoyer pour les spéculateurs

Place de la Bourse - Paris

La flambée des cours des matières premières est à l’ordre du jour du G20. La préoccupation est légitime. En revanche, l’acte d’accusation contre la spéculation dressé par notre président de la République est des plus discutables. Il confond les effets et les causes. Les marchés à terme ne sont pas à l’origine de la volatilité et c’est justement parce que les prix des matières premières varient fortement que l’on a des marchés à terme. Les marchés financiers accompagnent et, dans certains cas, amplifient la tendance mais ils n’ont pas le pouvoir de la dessiner. C’est le rapport réel entre l’offre et la demande qui commande l’essentiel des fortes variations de prix.